lundi 26 janvier 2009

Le pays sans adultes-Ondine KHAYAT


C'est l'histoire de Slimane, petit garçon de 11 an. Il vit dans une barre HLMavec son père, alcoolique, chômeur et violent, sa mère, qui reçoit la majorité des coups quand elle n'est pas au travail et Maxence, son frère aîné, surdoué et qu'il considère comme un dieu vivant.
La moitié du livre environ est consacrée à cette vie misérable: coups, humiliations, peur du père, silence, le tout traversé tout de même de temps en temps par quelques moments de bonheur simple.
Mais un jour, Slimane se retrouve seul; le voilà en unité psychiatrique avec d'autres enfants mal dans leur peau. Grâce à l'aide d'un gentil psychiatre, il va apparendre à se (re)construire, admettre sa souffrance pour repartir dans la vie du bon pied. Du moins, on l'espère...

Que dire de ce roman?
Du bien d'abord: Slimane est un enfant attachant, pas seulement parce qu'il est malheureux. Ce roman est facile à lire malgré la lourdeur du sujet.
Du mal ensuite, qui fait que mon avis est plus que mitigé. Ce style soi-disant enfantin un peu Bisounours m'a réellement pesée. Ces incessantes métaphores et autres figures de style en rapport ave les papillons, les nuages, le soleil, la lune, la barbe à papa...franchement à un moment donné, on fait une overdose et ce n'est plus du tout crédible.
Les clichés m'ont fatiguée: la famille au bord du gouffre, en HLM, bénéficiant de la CMU,la mère femme de ménage qui soumie au père qui a tous les défauts, le frère prodige, le gentil psy et le vilain médecin chef de service, c'est trop.
Ceci a fait qu'au final, mon avis se rapproche davantage de celui de Magda que de la majorité des lecteurs.

Les blogeurs qui l'ont lu et aimé, voire plus: Florinette, Joelle, Sylire,Karine:), Lo, Chatperlipopette
J'ai lu un avis de bloggeuse qui ne l'a pas terminé mias je ne la retrouve plus.

11 commentaires:

Leiloona a dit…

Ah ben je ne sais pas si tu parles de mon billet, mais je n'ai effectivement pas terminé ce livre. ;)
Mon avis rejoint le tien et celui de Magda.

Sophie a dit…

Oui Leiloona c'est de ton billet dont je parlais; je le mettrai dans mes liens.

BlueGrey a dit…

Et bien moi, j'ai plutôt aimé ! J'ai trouvé Slimane très attachant, et j'ai aimé son langage trituré empreint d'une certaine légèreté pour dire des choses pourtant grave...

Katell a dit…

Moi aussi j'ai adoré le roman et Slimane :-)

Grominou a dit…

Hmmm d'après ton commentaire, je crois que ce n'est pas pour moi...

Sophie a dit…

BlueGrey: alors que moi ce langage imagé m'a vraiment pesée.
Katell: alors dis-le sur Parfum de livres!
Grominou: ce que je sais, c'est que ce roman a beaucoup plu.

Géraldine a dit…

Suite de la réponse à ton comm chez moi... Comme PPT c'est un peu loin et que j'ai pas encore de copine blogesque habitant dans le pacifique, je vais venir rendre visite à ton blog assez souvent, vu qu'en plus, il est pas mam foutu. Hop, t'es en lien dans mes blogs préférés. A bientôt alors !

Anjelica a dit…

Comme quoi, quelques avis peuvent diverger même sur un livre qui semblait faire l'unanimité

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai pour ma part beaucoup aimé ce livre

Vous m'avez demandé de vous envoyer mes fameuses chroniques littéraires voici les liens pour les consulter

http://www.youtube.com/watch?v=Av4qW_MtRP8

http://www.youtube.com/watch?v=xMoBw8ZKZjw&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=6ZBkVEHb8Gw&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=jnx2ldHDKrQ&feature=channel_page

Marsup a dit…

Malgré tout, ça m'a donné envie de le lire !

akialam a dit…

Moi j'ai beaucoup aimé, notamment la poésie des images utilisées par Slimane malgré la dureté de ce qu'il raconte. Il en faut pour tous les goûts, de toutes façons.