mardi 27 mai 2008

Le cavalier suédois-Léo PERUTZ


Voici un roman que je n'aurais jamais lu si on ne me l'avait pas prêté: auteur allemand, cadre du roman en Suède, au XVIIème siècle, sans grand intérêt pour moi. Mais il suffit qu'un écrivain soit vraiment talentueux pour nous prendre à son jeu. Cette histoire d'usurpation d'identité ne m'a pas immédiatement convaincue: toujours ce cadre historique qui ne me bottait pas vraiment et un style un peu désuet qui ne m'emballait pas plus que ça. Mais la magie a opéré, surtout quand le "voleur de vie" doit s'enfuir et quitter le cocon qu'il s'est constitué.

J'ai découvert Léo Perutz et malgré un début de lecture difficile, j'ai finalement été conquise, à la fois par sa plume et le machiavélisme qui se dégage.
Ce qui est formidable, c'est que je vais pouvoir relire Perutz car on m'a offert Le Judas de Léonard.

10 commentaires:

Karine a dit…

Les billets sur ce livre sont pratiquement tous positifs... alors que jamais je n'aurais eu l'idée de le lire! Du coup, pourquoi pas!

Katell a dit…

Il est dans mon challenge ABC...ce sera pour moi aussi une découverte ;-)

Georges F. a dit…

Le nom de l'auteur me disait quelque chose, le titre me disait quelque chose, votre billet me disait quelque chose... et soudain, ça m'est revenu : je l'ao lu au début de l'année, et je n'en avais aucun souvenir. Est-ce mauvais signe ?
En revanche, je me souviens très bien d'avoir lu l'Odyssée, et c'était il y a bien plus longtemps.

Florinette a dit…

Comme Karine, je n'ai lu que des éloges sur ce livre qui est ma foi bien tentant !! :-)

Joelle a dit…

J'aurais réagi comme toi ... peu tentée au départ mais les avis sont tous unanimes ! En plus, je ne risque pas grand chose à l'emprunter à ma biblio :)

kali a dit…

J'étais au contraire tentée avant de l'ouvrir, justement pour le thème de l'identité, pour le cadre éloigné dans le temps et dans l'espace... Je ne me souviens plus très bien de l'histoire, mais je reste marquée par l'ambiance très particulière que l'auteur avait su créer.

sybilline a dit…

Ah Le Judas de Léonard, quel livre étonnant et prodigieux! Je l'ai adoré et je lirai certainement celui dont tu parles ici...

gentel a dit…

Je vous conseille de lire "Le marquis de Bolibar", une oeuvre absolument extra-ordinaire de Léo Perutz. On rêve de le voir transcrit au cinéma. L'auteur nous transporte dans un anti-monde à partir d'éléments banals du quotidien. Je vous conseille également les nouvelles publiées sous le titre "Seigneur, ayez pitié de moi !", et en particulier la dernière appelée "Pour avoir bien servi", en quelques pages fait monter une grande angoisse au lecteur jusqu'à son dénouement totalement inattendu, comme souvent chez cet auteur. En réalité, tout Léo Perutz est à lire !

Daniel a dit…

Je découvre, incroyable... grâce à une carte postale que j'ai prise dans un café de Périgueux qui présente "Etranges Lectures" une initiation à la découverte des littératures étrangères...Et oui organisée par la biblioth_que de périgueux , ce soir à 18heures le 2 décembre...
Mais pour toi Sophie de Tahiti , ce sera bien loin...

Ami-calement

Daniel.

http://albertdieu.blogspot.com

Sophie a dit…

Effectivement Daniel, ça va faire un peu loin pour moi, mais merci pour l'information.