lundi 10 août 2009

Cendrillon-Eric REINHARDT


Attention pavé très dense!
L'histoire commence avec un des 4 personnages principaux, Laurent Dahl, trader qui a fait fortune malhonnêtement. Il fuit, sans sa famille, pour échapper à la prison qui semble inévitable. Bien vite, 3 autres personnages apparaissent, se croisant dans le roman, jamais dans l'histoire: le collègue de Laurent Dahl, un détraqué qui a pété les plombs après que son père se soit suicidé sous ses yeux et Eric Reinhardt lui-même, qui explique la genèse de ce livre, de manière sans doute romancée.
Gravitent autour d'eux de nombreux seconds rôles.

Le premier chapitre débute donc avec la fuite de Dahl puis la pelote se déroule, lentement et magistralement.

Pour moi, Eric Reinhardt frôle le génie: en un seul livre, il traite d'à peu près tous les sujets: sexe, économie (je sais tout de la Bourse désormais!), art (Buren, Preljocaj), modes (les chaussures de Christian Louboutin qui fascinent Reinhardt)..., tout cela brillamment.
Avec une telle diversité de thèmes, tout lecteur est forcément intéressé, à un moment ou un autre, par ce roman.
Quant à moi, plus j'avançais dans ma lecture, plus j'étais subjuguée par tant d'audace, de connaissances et de talent.

A noter qu'en plus du talent, Reinhardt est un visionnaire puisqu'il raconte l'équivalent de l'affaire Kerviel avant l'heure, alors que des professionnels de la banque lui avaient certifié qu'une telle arnaque, se chiffrant en millions d'euros, serait improbable dans la vraie vie:loupé!

J'ai lu pas mal de critiques assez négatives sur Cendrillon, roman qualifié de narcissique par certains;certes, l'auteur s'expose, se met en scène, de façon avantageuse, mais il n'y a pas que ça dans ce roman, loin de là. J'ai préféré me concentrer, dans ces passages où il parle de lui, sur ses rencontres culturelles qui m'ont donné envie de pousser un peu plus loin mes connaissances.

23 commentaires:

Ys a dit…

Tu le décris très bien pourtant, toutes les thématiques dont tu parles ne m'attirent guère...

Papillon a dit…

Depuis des mois je tourne autour de ce roman sans oser plonger à cause du nombre de pages...mais tu me tentes définitivement !

Sophie a dit…

Et pourtant Ys, il y en a des thèmes abordés.

Géraldine a dit…

Tu me donnes bien envie avec ton billet. Dommage qu'il s'agisse d'un pavé. Je note tout de même.

Karine :) a dit…

Je suis un peu comme Ys.. je ne suis pas certaines que les thèmes cités m'attirent vraiment... pourtant, en raison du titre, je ne suis pas capable de me décider à le rayer définitivement!!

Sophie a dit…

Papillon: tente; c'est le genre de romans dont on sait assez rapidement s'il va nous passionner ou pas.

Géraldine: un pavé qui se lit tout de même assez bien.

Karine: au risque de te décevoir, l'auteur n'évoque Cendrillon qu'une seule fois, à un moment bien avancé du livre.

Reka a dit…

Ravie de savoir qu'il est sorti en poche, celui-ci. Voilà un bon bout de temps que ma chère maman m'en parlait. Elle a entendu beaucoup de bien à propos de ce livre dans les émissions littéraires. Pourvu que nous ne soyons pas déçues ! :)

Sophie a dit…

Reka: ce roman est sorti en début d'année en poche; j'espère effectivement qu'il vous plaira.

Cécile a dit…

Si en plus il est en poche, je vais aller voir ça de plus prêt.

Sophie a dit…

Cécile: je pense qu'il te plairait.

Cécile a dit…

Je viens de l'acheter et je l'ai commencé dans le métro. Le début est un peu confus. Mais je pense aimer en effet.

Sophie a dit…

Cécile: j'attends ton avis.

Cécile a dit…

Au final j'ai teminé difficilement ce livre, et encore en passant sur de longues digressions.
J'ai été rapidement perdue avec les personnages, je ne viens de comprendre le livre que grâce à la relecture de ton billet.
Je me suis ennuyée à périr avec les descriptions culturelles et les délires de l'un des personnages.
Les seuls développements qui m'ont intéressés étaient ceux sur la finance. J'ai peu appris mais j'ai trouvé la description et l'analyse brillantes.

Sophie a dit…

Dommage Cécile, j'espère que la prochaine idée lecture que je te donnerai te plaira davantage.

Anonyme a dit…

Je suis en pleine lecture de ce livre... Fabuleux! Certes, c'est assez éparpillé, on sent que l'auteur a une haute opinion de lui, qu'il a un petit côté pédant... mais il n'empêche que ce livre est génial! Je prends le temps de le lire car j'ai le souci de vouloir saisir et comprendre chacune de ses paroles.
Et je constate qu'il a parfaitement saisi, à mon sens, la VIE! Et c'est un vrai "contemporain", parfaitement conscient de l'état de notre société et pourtant capable de s'en affranchir pour se réaliser individuellement!
Siv.

katia a dit…

Cendrillon - un livre à lire et à relire. Oui, c'est un pavé, et c'est pour cela, moi, à chaque relecture, je découvre des passages intéressants que j'avais négligé pendant la lecture précédente. Prémonitoire, contemporain, analyse de la société actuelle, je suis tout à fait d'accord avec vous. J'ai juste un peu du mal avec certains critiques qui reprochent à l'auteur de se mettre - de façon très positive - en scène à travers de ce livre. A travers des différents personnages du roman, l'auteur montre les côtés obscurs, cruels, méprisables, lâches, petits que l'on peut trouver en chacun - et je ne pense pas que l'auteur s'en exclue... bien au contraire. Exercice plutôt courageux que narcissique.

Sophie a dit…

Siv et Katia: nous sommes sur la même longueur d'ondes. Comme vous Katia, je n'ai pas eu ressenti de narcissisme, car l'auteur n'y a pas toujours le beau rôle.

Warren a dit…

Qu'on aime ou pas le livre, voilà de la vraie littérature, une ambition, un regard singulier qui dit de l'universel, un style personnel, du souffle.
Quelques lourdeurs effectivement, des ellipses frustrantes, du name dropping parfois un peu trop appuyé (en particulier pour un créateur de chaussures...) mais quand même au final, un régal.

Sophie a dit…

Warren: je suis entièrement d'accord avec toi.

Cécile Qd9 a dit…

Je suis en train de le lire parce qu'il a été choisi comme finaliste dans le cadre du prix Qd9. Je ressens les mêmes choses que toi avec un petit bémol : si la diversité des thèmes permet d'aimer à un moment ou à un autre, elle implique aussi que certains passages intéressent moins.
Mais je le répète, j'aime beaucoup. Vraiment.

Sophie a dit…

Cécile: effectivmeent, le thème de la Bourse et des traders m'a moins passionnée que le reste car tout ce monde me dépasse. Mais j'ai quand même appris des choses.

Anonyme a dit…

bonjour Sophie,
tous ces commentaires m'ont beaucoup donné envie de lire Cendrillon, ce que j'ai donc fait le mois dernier. Et j'ai adoré. J'ai donc recherché les romans plus anciens de cet auteur, dont Existence que je me suis empressée d'acheter également malgré le peu de presse. Et j'ai préféré! L'avez-vous lu? C'est tellement drôle! Et en même temps profond, tout en ne partant pas dans tous les sens... C'est moins un "chef d'œuvre de la littérature" comme Cendrillon, mais un tel plaisir à lire!!! Je me permets de vous le conseiller.

Sophie a dit…

Anonyme: merci pour ce conseil que je note dans un coin de ma tête; j'ai du mal à relire un auteur pour lequel j'ai eu un coup de coeur, par peur d'être déçue. Pourtant, c'est rarement le cas.