lundi 30 mars 2009

Les naufragés de l'île Tromelin-Irène FRAIN


Livre reçu dans le cadre de l'opération Chez les filles, comme beaucoup de bloggeurs. Merci Chez les filles!

En deux mots, ce roman est surtout une sorte de documentaire retraçant une tragédie du 18ème siècle: un bateau s'échoue sur un caillou de l'Océan Indien; à son bord: un équipage blanc et des dizaines d'esclaves, Noirs évidemment,enfermés dans la cale du navire car achetés et destinés à être vendus de façon complètement clandestine. Les membres de l'équipage vont construire un bateau, partir, promettant aux esclaves qu'on viendrait les chercher. Sauf que personne n'est venu, et il a fallu plusieurs années avant qu'on s'occupe de ces naufragés.

Soyons honnête, j'ai capitulé et abandonné peu après la page 200, après avoir lu une partie en diagonale. Pourtant cet épisode odieux et peu glorieux pour la France m'intéresse vraiment beaucoup; c'est d'ailleurs pour cette raison que Les naufragés vont rester en haut de pile pendant quelque temps, en espérant pouvoir aller au bout, par petites doses de lecture. Mais je n'accorche pas du tout au style d'Irène Frain, ce récit au présent, ce manque de dialogues, qui me rendent la lecture difficile, lourde et sans âme, comme une énumération de faits.
Je préfère donc la cesser, qui à la reprendre plutôt que peiner pour, finalement, ne rien en retirer.
Malgré tout, ce livre a le grand mérite d'exister et de nous faire connaître ce fait réel scandaleux.

La blogosphère possède de nombreux avis, enthousiastes ou au contraire plus réservés.

5 commentaires:

chris89 a dit…

J’y reviendrai, Keisha me l’a prêté mais après 200 pages, ce livre me donne l’impression d’être a la drive (Mdr) mais je poursuis !

Leiloona a dit…

Oui, je trouve que Frain n'est pas allée au bout de son idée. Elle voulait écrire un roman, mais elle ne s'est contenté que des faits trouvés dans les archives.

chris89 a dit…

oups! il faut lire à la dérive

pom' a dit…

je ne l'ai pas abandonné car j'aime l'histoire et je voulais connaitre la fin mais je l'ai lu en travers sautant bien des paragraphes

Sophie a dit…

Pom: je pense le reprendre (quoique) mais en continuant à sauter des paragraphes, pour, comme toi, connaître la fin.