vendredi 2 novembre 2007

Compartiment pour dames-Anita NAIR

Roman lu dans le cadre du club des blogueurs, organisé par Sylire et Lisa.

Il débute par une explication nous apprenant que les compartiments pour dames n’existent plus depuis 1998 ; avant cette date, ils étaient donc réservés aux femmes, les hommes les accompagnant étant eux dans d’autres compartiments. Ils étaient apparemment surtout destinés aux personnes peu fortunées.

Voilà qui met tout de suite dans l’ambiance: ce roman va parler de femmes qui vivent dans un pays dans lequel elles sont le sexe faible.
Effectivement : 6 femmes racontent leur expérience de la vie, leurs relations avec les hommes, leur famille. Et tout ceci est rarement enchanteur.
C’est Akhila, Indienne célibataire de 45 ans l’héroïne principale. Après avoir vécu sous le joug de sa famille, elle décide enfin de s’échapper de ce carcan ; alors elle prend le train et c’est dans le compartiment qu’elle rencontre 5 autres femmes indiennes, de tous âges et de tous milieux. Elles en viennent à raconter leur histoire ; dans chacune, le poids des traditions est un fardeau, ainsi que le qu’en-dira-t-on. Là-bas, comme ailleurs, il ne faut pas détonner. La culture et la religion, du moins chez les brahmanes et les tamouls évoqués dans le roman, sont omniprésentes. Quand on est femme, on ne choisit pas son mari, on se marie jeune, on fait des enfants, on les élève, on est entièrement dévouée à son mari après l’avoir été à sa famille et surtout, on se tait et on s’estime heureuse.Si l'on n'est pas dans ces normes, mieux vaut se cacher.

Après un début qui m’a semblé poussif (j’ai hésité à arrêter ma lecture jusqu’à la cinquantième page environ), j’ai enfin réussi à me laisser bercer. J'ai en fait lu ces chapitres plus comme des nouvelles que comme des chapitres en lien les uns avec les autres; en effet, le premier chapitre est consacré à Akhila, le suivant à une femme se trouvant dans le compartiment puis nous revenons à Akhila et ainsi de suite. J'ai donc passé un agréable moment à la lecture de ce roman même si ma fibre féministe s'est réveillée plusieurs fois, ce qui m'a parfois énervée, voire révoltée.
J'ai donc bien l'intention de mieux connaître Anita Nair, donc de lire d'autres ouvrages de l'auteur.

Merci Sylire et Lisa pour cette initiative et cette organisation.

Petite précision: à l'heure où je poste cette note,chez moi, on est toujours le 1er novembre; je ne suis donc pas en retard!

12 commentaires:

Anjelica a dit…

Quand à moi, je pense être passée à côté de ma lecture sur la 1ère moitié du livre car j'étais profondément agacée et énervée ! Ensuite, j'ai doucement pris le voyage en cours avec Aklila .
Donc pas un coup de coeur comme pour Luz mais l'envie de relire cette auteure pour me faire une idée plus juste.

Sophie a dit…

Alors que moi j'ai préféré Compartiment pour dames à Luz; j'ai d'ailleurs prêté à Luz à une copine qui elle a adoré, comme beaucoup de blogueuses.

Lisa a dit…

Au final, je crois que moi aussi j'ai préféré Compartiment à Luz.

sylire a dit…

Bonjour Sophie. Ravie de voir que ce livre t'a plu. Merci de ta participation !

Malice a dit…

Bien moi je suis d'accord avec toi Sophie je préfère Compartiment à Luz!!!
Et j'ai ressenti la même chose que toi dans la construction du livre une succession de nouvelles, c'est assez exacte surtout le récit de la dernière ce détache complètement des autres.

Grominou2 a dit…

Quant à moi, je suis bien incapable de choisir entre celui-ci et Luz, ils sont trop différents et je les ai aimés également!

Gachucha a dit…

Oh, finalement c'est à lire ton article que je réalise ce qui m'a gêné dans ce lire : c'est une succession de nouvelles plus qu'un roman ! Et moi j'aurais aimé un lien, quelque chose de plus "construit" entre chaque histoire...

florinette a dit…

Je n'avais pas vu ton article, je vais le rajouter dans mes liens et comme toi, vu que chacune des confessions nous transporte dans une histoire différente, je les ai lus un peu comme des nouvelles !!

mammig a dit…

moi j'ai bien aimé ce roman et ces tranches de vie de femmes indiennes. J'ai vu ces saris chatoyants et humé ces odeurs de mets indiens. j'ai envie de lire les autres romans d'Anita Nair

Joelle a dit…

Le début est effectivement lent et un peu difficile mais cela vaut le coup de s'accrocher !
Les 2 titres du club ont eu le mérite de nous faire découvrir des pays ou des époques qu'on n'aborde pas souvent.
De mon côté, j'ai préféré Luz car je connais mieux l'Inde et que Compartiment pour dames m'a moins appris dans l'ensemble.

Choupynette a dit…

C'est très sympa de lire vos compte-rendus de lecture sur ce livre. J'ai bien compris que je devais lire ce livre. De toute façon il était au programme: je me suis découvert un vrai plaisir à la littérature indienne.

akialam a dit…

j'ai beaucoup aimé car il est à la fois universel et spécifiquement indien.