lundi 8 septembre 2008

Chroniques de l'oiseau à ressort-Haruki MURAKAMI


Je devais lire Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil dans le cadre du club de lecture de Lisa et Sylire mais comme on m'a prêté Les Chroniques j'ai préféré commencer par celui-ci. Je crois que j'aurais dû faire le contraire...

Toru Okada est un trentenaire, marié, au chômage, sans histoire mais plutôt dans la contemplation et la passivité. Tout change pour lui quand, subitement, sa femme ne rentre pas à la maison. Elle a disparu sans laisser d'adresse, avc un autre. Au lieu de remuer ciel et terre pour la retrouver,il ne fait rien et entre dans une sorte de dépression. De nombreux évènements extérieurs vont l'amener à se remuer un peu, à agir de manière parfois irrationnelle; mais aussi, les rencontres étranges qu'il fait vont l'amener à se questionner sur sa vie, son couple, son avancée dans la vie.

Je vous l'avoue, j'ai peiné. Mais au final, je suis loin d'avoir détesté et la découverte de Murakami est plutôt concluante. Je suis quand même bien loin du coup de coeur qu'ont eu pas mal de lecteurs. Certains chapitres m'ont énormément plu, d'autres nettement moins; l'ambiance semi-fantastique et irréelle m'a, le plus souvent, donné envie de poursuivre mais m'a également dérangée.
J'ai eu du mal à savoir où voulait m'emmenait l'auteur: j'avançais dans la lecture et rien ne se passait, j'étais face à un anti-héros de mon âge qui semblait se complaire dans sa souffrance et son immobilisme. Peu à peu, l'apparition de divers personnages complètement atypiques m'ont stimulée, en même temps que Toru Okada.

Je suis donc ressortie de cette lecture avec un sentiment mitigé:enfin, j'étais arrivée au bout de ces 800 et quelques pages, et notre Toru semblait avoir enfin trouvé une piste pour avancer; je ne m'étais donc pas acharnée pour rien sans avoir réussi à bien cerner et l'auteur et les personnages.

Sur mes étagères, j'ai en attente Kafka sur le rivage et Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil, que je lirai, mais après avoir une pause Murakami de quelques mois, cette lecture m'ayant trop déroutée et presque fatiguée.

L'ont lu avant moi: Le Bibliomane,Clarinette.

20 commentaires:

Karine a dit…

Je ne croyais pas que ce livre était aussi long! Bon... malgré ton billet, je le lirai certainement un jour, mais je ne sais trop quand! j'aime Murakami mais à petites doses! "Kafka sur le rivage" est mon préféré à date!

Sophie a dit…

Moi non plus, je ne pensais pas qu'il était aussi long! En fait je croyais que la lecture en serait beaucoup plus facile.

Gene a dit…

Comme toi Sophie, j'ai eu un sentiment mitigé en lisant ces chroniques...j'ai eu souvent envie de l'abandonner, mais il y a régulièrement eu un petit truc qui m'a donné envie de continuer. Au final, j'ai été contente de le lire, mais depuis, je n'ai pas pu relire un roman de cet auteur..Je crois que ce n'est pas le plus facile. Par contre j'ai eu un vrai coup de coeur pour " Kafka sur le rivage " . Tu as raison de ne pas replonger tout de suite dans un roman de Murakami, je crois qu'il se lit à petites doses :-)

Grominou a dit…

Il paraît que les livres de cet auteur sont assez différents les uns des autres. Je n'ai pas adoré Au sud de la frontière... (qui a au moins l'avantage d'être court!), mais je garde tout de même Kafka... sur ma LAL!

keisha a dit…

Je l'ai lu il y a longtemps et pourtant j'ai du mal à oublier certains passages : quand il est abandonné dans le puits, et cette horreur en Sibérie (?). Je n'en dis pas plus. C'est un auteur intéressant en tout cas.

Sophie a dit…

Keisha: alors que moi, ce séjour dans le puits m'a complètement dépassée!

Gene et Grominou: il faut que je fasse un 2ème essai pour me faire une opinion; j'espère que ses romans sont différents mais j'ai cru comprendre que le côté "fantastique" mêlé à la réalité est fréquent.

MOUSTAFETTE a dit…

On sent que ce trentenaire t'a un peu agacée !
J'ai découvert cet auteur avec Kafka, très onirique et à l'écriture magnifique; je n'ai pas lu celui-ci mais tous les autres titres m'ont paru un peu fades après Kafka.

Sophie a dit…

Moustafette: je me demande si le fait qu'il ait mon âge n'a pas influencé mon jugement; en tout cas,je ne peux nier le talent de Murakami qui un vrai conteur.

Chimère a dit…

Je pense qu"avec Kafka sur le rivage tu devrais avoir une meilleure opinion de cet auteur et penses aussi à La course au mouton sauvage qui est plus court et plus accessible peut-être ?

Sophie a dit…

Chimère: le mouton sauvage, je ne l'ai pas mais Kafka oui, donc je le lirai un jour et on verra bien.

Joelle a dit…

Je lirai avec intérêt ton billet sur "Kafka sur le rivage" quand tu le liras un jour :) Je compte moi aussi lire un autre titre de cet auteur mais je n'ai pas encore décidé lequel ! Je verrai ceux qui seront dispo à la biblio.

Sophie a dit…

Joelle: un jour oui!

Jorge a dit…

Bonjour ami : il voulait invitarte que tu visites le blog que j'effectue avec mes élèves de seconde année de du secondaire sur la DISCRIMINATION.
http://nodiscrimine.blogspot.com
Sujet difficile et intéressant.
Il sera sûrement de ton plaisir.
Te nous invitons que tu lises ce qui aimes de de lui et fais un avis sur ce dernier.
Ton apport sera précieux.
Dans le blog tu trouveras un traducteur de la page dans plusieurs langues si de l'as besoin.
Une embrassade depuis l'Argentine.

BlueGrey a dit…

Il est vrai qu'il est difficile de démêler le sens final de ce livre... Mais c'est précisément dans cette forme d'égarement que se trouve, je trouve, une partie de la magie de l'écriture de Haruki Murakami !

Sophie a dit…

Bluegrey: j'aime, d'habitude, cette espèce de magie, mais là, je me suis un peu noyée!

Lili a dit…

J'ai lu "all families are psychotic" et "norwegian wood". Pas transcendant et des fins à la limite du grotesque (surtout les familles psychotiques). Et aussi, globalement, du moralisme à outrance. Ouais. Bof. Mais il a un public... On n'est pas tous touchés par les mêmes choses...

Sophie a dit…

Lili: de toutes façons, je vais retenter puisque j'ai 2 de ses romans dans ma bibliothèque. Mais je me dis que je suis bien partie pour ne pas être fan.

clarinette a dit…

tu as raison il ne faut pas enchaîner plusieurs Murakami à la suite, mieux vaut faire des pauses. Moi aussi j'ai "Kafka sur le rivage" en attente, mais comme j'ai déjà lu pas mal de livres de cet auteur, j'attends un peu de peur de faire une overdose !

La doc a dit…

Je ne connaissais pas Murakami et j'ai dévoré "Kafka sur le rivage"... Il se lit très bien et l'histoire est passionnante!

Sophie a dit…

La doc: je possède ce roman que tu as beaucoup aimé. Je dois donc le lire mais j'évoue hésiter car n'ai aps été emballée par Les chroniques; donc je repousse.