mardi 2 décembre 2008

Le fiancé de la lune-Eric GENETET


Arno Reyes est un solitaire, voyageant pour son travail aux quatre coins du monde. Un jour, il rencontre une jeune femme et c'est l'amour fou. Finis les voyages et les sacs vite faits trimballés entre deux hôtels. Bonjour l'amour, le couple mais aussi les soucis qu'il faudra combattre, sans garantie d'une issue heureuse.

Voilà c'est court, toujours pour les mêmes raisons:
-roman lu il y a plus d'un mois, les souvenirs sont donc flous;
-pas loin d'une dizaine de notes de lecture en retard, je dois donc faire bref;
-beaucoup de travail et donc peu de temps pour le blog;
-de moins en moins de motivation pour mes notes et la tenue du blog

et surtout:
-parce que j'ai beau dire, ce roman ne m'aura pas beaucoup marquée.

L'histoire est plutôt jolie mais elle manque de profondeur; quelques pages en plus, afin qu'on ressente cet amour, voire cette passion, n'auraient pas été de refus. Là, tout est trop vite survolé: les périodes heureuses et les plus difficiles. Pourtant, on sent la tendresse sous-jacente mais d'un peu trop loin. C'est très dommage à mon avis.
Cela dit, j'adore encore et toujours cette couverture.

Merci à Chez les filles et les éditions HDO,les généreuses.

5 commentaires:

BlueGrey a dit…

Oui, la couverture est jolie, et le titre est poétique, mais l'histoire est d'une banalité affligeante et le style d'une pauvreté navrante...

Sophie a dit…

Tu es dure BlueGrey! Mais je suis assez d'accord avec toi, surtout que le titre et la 4ème de couverture n'ont aps grand rapport avec l'histoire.

Lo a dit…

Au risque de paraître surnaturelle, j'ai bien aimé ce livre, je n'ai pas pensé une seule seconde au côté banal de l'histoire ! Et puis bon, toute histoire d'amour peut-être banale en fait ! Mais là en plus, il y a cette maladie qui arrive comme un coup de massue, et puis la suite,... et je trouvais ça inattendu. J'ai lu pire comme banalité !
En tous cas, je me suis sentie quelques temps dans la peau de cet homme, et c'est entre autres pour ça que j'aime lire.
Voilou voilou, et bon courage pour le boulot Sophie !

Karine :) a dit…

J'étais tentée en raison du titre (j'aime ce titre, je dis à chaque fois!!) mais après les billets publiés, je crois bien que je vais passer mon tour...

Sophie a dit…

Lo: c'est vrai que l'arrivée de la mamladie donne du piment à l'histoire, bien que ce soit triste. Mais je persiste à dire qu'un peu plus de consistance m'aurait fait davantage aimer ce roman.

Karine: je n'ai jamais rien envoyé au Québec alors si ça te dit, je peux tenter avec ce livre.