mardi 22 avril 2008

La cité des anges déchus-John BERENDT

Fin janvier 1996, c'est l'incendie de la Fenice, le célèbre théâtre vénitien. Pure coïncidence, c'est à cette période que John Berendt décide de venir passer quelques mois dans la Cité des Doges.
Ces mois passés sur place vont être l'occasion pour Berendt (journaliste et auteur du livre Minuit dans le jardin du bien et du mal, adapté au cinéma)de côtoyer les Vénitiens: les "vrais", issus de familles nobles, de doges, de verriers et les Vénitiens d'adoption, anglophones pour la plupart. Il va sentir Venise, la découvrir sans les touristes et suivre de près l'enquête de l'incendie: accident? incendie volontaire? si oui, qui en est à l'origine: la Mafia? des électriciens qui travaillaient à la rénovation?

J'ai lu lentement ce livre, car il est relativement épais mais surtout très dense, sans être non plus difficile à lire. J'ai été passionnée, moi qui n'ai jamais mis les pieds à Venise. J'avais envie de découvrir cette ville unique, maintenant j'en ai très envie!
Berendt nous plonge dans les méandres de cette cité, évoquant la mentalité particulière des Vénitiens, faisant de nombreuses références à l'art et l'histoire de la ville.
Un livre passionnant, à condition d'être intéressé par Venise et l'histoire de l'art. Sinon je doute qu'il puisse passionner le lecteur.

5 commentaires:

kathel a dit…

Je ne sais pas si j'aimerais mais je le note car je sais à qui je pourrais l'offrir !

Madeleine a dit…

Bonjour Sophie :)

J'ai lu ce livre en anglais il y a quelque mois. Il m'a interéssé. Venice est une si belle ville, bien que trouver les habitants anglophones n'ont pas toujours bon caractères on dirait.
J'ai ici un livre de Jane Turner Rylands, l'écrivain desagreable. Du coup je n'ai pas envi de la lire! (ACROSS THE BRIDGE OF SIGHS)

P.S. Tu m'avais promis beaucoup de succès avec mon Blog lecture puisqu'il est en langue anglaise, et bien je suis comble, mes amies/amis bloggeur sont de tous les pays du monde, elle/ ils parlent tous l'anglais ce que tu m'avais promis :)

Je te visite de temps en temps et j'espere te voir sur le mien

Sophie a dit…

Kathel: alors offre-le!

Madeleine: je comprends ta réticence à lire Rylands après avoir lu ce qu'écrit John Berendt sur elle!
Je passe parfois te voir mais j'avoue ne plus avoir beaucoup de temps pour blogger.

Lou a dit…

voilà une excellente idée de cadeau pour ma mère qui adore Venise et vient tout juste d'y aller !:)

Joelle a dit…

J'avais beaucoup aimé "Minuit dans le jardin du bien et du mal" alors avec ce que tu dis dans ton billet, ce nouveau livre me tente énormément !