lundi 25 août 2008

Belle-mère-Claude PUJADE-RENAUD


L'histoire d'une femme, Eudoxie, et de son beau-fils, Lucien, après la mère du père et mari. En peu de pages, environ 200 de mémoire, plus de 30 ans se passent, et ces deux personnages traversent la Deuxième Guerre mondiale, mai 68 et le reste. Eux restent ensemble, dans une relation un peu étrange, ni amitié, ni amour. Ils apprennent à se connaître, s'accepter, s'adoptent. Car il faut préciser que ce beau-fils est peut-être arriéré, peut-être autiste, on ne sait pas; ce qui est certain, c'est que ses réactions ne sont pas adaptées à la vie normale et qu'il ne fréquente presque personne d'autre que sa belle-mère.

Je suis restée en dehors de cette relation trop bizarre, presque malsaine; on est ici dans la fusion et une tierce personne n'y a pas sa place, même si l'on sent qu'Eudoxie aimerait sortir de cette atmosphère étouffante sans y arriver.
De plus, traiter tant d'années sur si peu de pages m'a vraiment frustrée: on survole, j'ai eu du mal à me repérer dans le temps et n'ai pu m'imprégner de l'ensemble. Je n'ai pas senti vieillir ces deux personnages, ni saisi ce qui les poussait tant l'un vers l'autre; l'isolement et la solitude soit, mais pas seulement.

Un premier essai de lecture de Claude Pujade-Renaud peu concluant; mais il a plu à beaucoup d'autres bloggeurs.
C'est Florinette qui m'a permis de lire ce roman, en en faisant un livre voyageur; alors merci beaucoup Florinette qui tarde à revenir de vacances!

L'ont lu également: So, Gambadou, YueYin et plein d'autres je crois.

9 commentaires:

Karine a dit…

JE suis quand même tentée... j'ai lu tant de billets positifs que j'ai quand même le goût de voir ce dont il s'agit. De plus, ça ne me dérange pas duuu tout de lire sur des relations malsaines... tant que je ne les vis pas!

Sophie a dit…

Lis-le et j'irai lire ton avis. Moi non plus, ça ne me dérange pas de lire des relations malsaines; en fait tout dépend de la façojn dont c'est écrit, et peut-être de ma sensibilité du moment.

moustafette a dit…

J'aime bcp cette auteure, et je crois que celui-ci est mon préféré. Une belle histoire...

kesalul a dit…

Malgré les commentaires et billets positifs, j'ai beaucoup de mal à me décider...

Sophie a dit…

Moustafette: tu me donnes envie de refaire une essai

Kesalul: ce n'est pas moi qui vais t'encourager!

sybilline a dit…

Eh bien, sincèrement, je n'ai rien vu de malsain dans l'attitude de la belle-mère! Rien d'inconvenant, aucun geste trouble entre elle et son beau-fils, rien qu'une relation de proximité distante et solidaire.
J'ai adoré ce livre tout en finesse et en nuances. Comme quoi nos avis sont divergents ( avec ça je plains les encore indécis!)

Sophie a dit…

Sybilline: les goûts, les couleurs et les ressentis.Heureusement que chacun ne ressent aps les mêmes choses.
Mais comme tu dis, les indécis n'ont pas le choix facile; je serais l'un d'eux, je crois que je tenterais pour me faire ma propore idée.

Katell a dit…

Depuis que j'ai lu "Chers disparus", "Belle-mère" est dans mes prochains projets (normalement, je suis sur la liste des étapes, non?)!!! Lire ton article me dis que j'ai raison d'être impatiente :-)

Sophie a dit…

Katell: ce roman ne m'a pas enthousiasmée mais je pense qu'à toi, il te plaira.