mardi 25 septembre 2007

La colère des aubergines-Bulbul SHARMA

Voilà un livre qu’on aimerait bien manger !
Il est peu épais, 200 pages environ ; à l’intérieur, on y trouve des nouvelles toutes terminées par une ou plusieurs recettes issues de la gastronomie indienne. Et toutes ces nouvelles portent un titre très savoureux.
L’auteur est Indienne, peintre, écrivain pour adultes et enfants et sans doute excellente cuisinière.

Les nouvelles, comme souvent, ne sont pas toutes de qualité égale mais il est facile d’en oublier une pour plonger dans la suivante.
La famille, la religion, la morale sont très présentes dans la société indienne. Et la cuisine fait partie des plaisirs de la vie : on mange beaucoup et bien lors d’évènements familiaux parce que c’est une occasion de faire bombance mais aussi de montrer au voisin ses moyens.
La cuisine est donc vécue comme un moyen de se retrouver, de renouer avec les traditions, de venir aux nouvelles et de commérer. On partage, entre amis, en famille, entre inconnus dans un train…Ca c'est pour une partie des personnages.
Au contraire, il y a des personnages dans ces nouvelles qui ne profitent pas de la bonne cuisine : au régime, trop pauvres…
On trouve de toutes les couches de la population dans ces nouvelles : une femme riche qui veut maigrir pour reconquérir son mari, un homme amoureux fou de sa femme polygame, une femme qui passe de famille en famille sans jamais se rebeller, une grand-mère qui refuse qu’on ouvre la porte de sa réserve à pickles, un homme mort de peur à l’idée de prendre le train avec mère, femme et fille…

Une très jolie lecture, qui m’a plongée dans la société indienne avec grand plaisir et m’a donné faim. En tout cas, qui m’a donné envie de connaître cette cuisine indienne (même si certains plats, j’avoue m’ont moins mise en appétit que d’autres !). Je n’ai essayé aucune des recettes proposées : je ne suis pas assez cuisinière pour cela et surtout, allez trouver des épices diverses à prix raisonnable à Tahiti !
Au fait, même si vous n’êtes pas un cordon bleu, lisez les recettes jusqu’au bout car elles contiennent souvent une phrase ou un aparté original ; par exemple : "Ne remuez pas le mélange avec un instrument, mais agitez subtilement la poêle, comme James Bond le fait de son Martini."

Petit ajout sans rapport : Bulbul est un drôle de prénom et aussi le nom d’un oiseau que j’aime beaucoup.

Merci qui? Merci Chatperlipopette!

10 commentaires:

florinette a dit…

Je l'ai de noté sur ma LAL, un petit recueil qui donne vraiment envie !! ;-)

BelleSahi a dit…

Oui je l'ai noté aussi !

Flo a dit…

Je l'avais noté celui-là. Je souligne :)

Katell a dit…

Ravie que tu en aies apprécié la lecture :-)

Joelle a dit…

Je ne suis pas une fan des aubergines mais j'adore la cuisine indienne !!! Alors, je note ce titre avec beaucoup d'intérêt :)

Naina a dit…

C'est un très beau livre. As-tu lu "Mes sacrés tantes", paru en avril aux éditions Picquier ? C'est du même auteur, c'est un recueil de nouvelles mais sans recettes de cuisine !

Sophie a dit…

Naina: non je ne l'ai pas lu mais comme j'ai bien aimé ce recueil, je note aussi celui que tu me proposes.

yueyin a dit…

miammm je note immédiatement... ça donne faim... pour mon challenge tiens ce serait parfait !

Sophie a dit…

Alors bonne lecture et bon appétit aux futurs lecteurs!

Lisa a dit…

Je viens de le lire, et j'ai beaucoup aimé, surtout en raison du petit grain d'absurde présent dans chacune des histoires!