mardi 11 mars 2008

Samedi-Ian MC EWAN


Henry Perowne, neurochirurgien, bien installé dans sa vie professionnelle et personnelle s'interroge beaucoup sur le monde dans lequel il vit. Et ce samedi qui commence plutôt mal va le pousser dans ses derniers retranchements et révéler un peu plus son pessimisme. Tout commence par un faux crash d'avion puis par une manifestation contre la guerre en Irak dont Henry suit le déroulement sans toutefois y participer. Pendant cette manifestation, et de manière complètement inattendue, son samedi va basculer dans le sordide, comme ça, brusquement, sans prévenir. Pourtant il devait dîner avec sa femme, son beau-père excentrique, son fils guitariste de talent et sa poétesse de fille qu'il n'a pas vue depuis un an. Bref, tout devait bien se passer et pourtant...

Après avoir beaucoup entendu parler de Ian Mc Ewan, ça y est je l'ai lu. Et il se trouve que j'ai beaucoup aimé. A vrai dire, il ne se passe pas grand chose pendant les 2/3 du roman; donc amateurs d'action, abstenez-vous! Ian Mc Ewan fait plutôt dans l'introspection, le ressenti du "héros", le déroulement de sa vie et son pourquoi. En parallèle, et au travers d'Henry, Ian Mc Ewan s'interroge, et nous interroge, sur l'état de notre pauvre monde et le comportement humain bien souvent incontrôlable.
Forcément, vu les sujets abordés, ce roman n'est pas des plus gais mais, outre la plume de Mc Ewan, tantôt simple, tantôt plus "élaborée", cette capacité à faire réfléchir le lecteur m'a interpellée.

J'ai découvert Mc Ewan avec Samedi et je compte bien désormais approfondir mes connaissances le concernant.

Clarabel n'a pas aimé (comment ça, tu n'as pas aimé?!)

11 commentaires:

Clarabel a dit…

Non mais attends, tu as de la chance de commencer par celui-ci qui est le moins bon !!! Après tu vas crier Au génie !!!!! ;o))

ps : Lis Un Bonheur de Rencontre ! Très politiquement incorrect !

amanda a dit…

Je l'ai lu. J'ai aimé l'histoire, mais effectivement les deux tiers du roman finissent vraiment par être gonflants (à mon avis) et il faut trop attendre pour que ça démarre... J'avais donc décidé de stopper là ma découverte de Ian McEvan. Mais je note aussi Un bonheur de rencontre", s'il est politiquement incorrect !

Kathel a dit…

Bonjour Sophie

Comme toi j'ai beaucoup aimé ce roman sans m'y ennuyer aucunement ! Je ne connais pas "Un bonheur de rencontre" peux te recommander "Expiation", très bien aussi !

Karine a dit…

J'ai récemment acheté "Expiation" de l'auteur et le fameux samedi me nargue en librairie depuis quelques temps! Certainement un jour!!!

Arsenik_ a dit…

je te conseil de continuer ta découverte avec le jardin de ciment ! Sublime bouquin !

Madeleine a dit…

Bonjour Sophie

J'aime beaucoup McEwan et son roman SAMEDI. Je l'ai lu en anglais, je me demande toujours si la traduction souffre, c'est un roman introspect.

Moi aussi je te recommende LE JARDIN DE CIMENT

Sophie a dit…

Merci pour toutes ces références.
Et si j'ai commencé par le moins bon alors je ne demande pas mieux de lire d'autres romans de l'auteur!

Amanda: et bien voilà, tu vas redécouvrir Mc Ewan.

florinette a dit…

Très tentée par celui que tu présentes, je n'ai lu que "le jardin de ciment" qui m'avait déjà pas mal secouée ! :-)

Choupynette a dit…

Thom en a parlé il y a pas mal de temps, et j'avais noté ce livre. Surtout pour ce qui semble un auteur avec un style particulier et une force palpable... ce genre d'auteurs ne se rate pas!
j'ai récemment vu Reviens moi, et du coup j'ai Expiation qui m'attend!

Joelle a dit…

J'ai eu du mal avec la première partie qui m'a un peu endormie et la suite m'a moyennement convaincue. Je suis allée relire mon billet et je pensais à l'époque que ce livre allait me rester dans la mémoire longtemps ... et bien non, car j'en ai qu'un souvenir assez flou et pas forcément très positif !

pom' a dit…

je viens d'&cheter "l'enfant volé"