vendredi 7 mars 2008

Un roman russe-Emmanuel CARRERE


Un roman russe n'est pas un roman mais une sorte de biographie familiale et de rapport professionnel. En effet, Emmanuel Carrère dévoile un secret de famille suite au tournage d'un documentaire sur la terre de ses ancêtres, la Russie. Ce secret qui n'en est plus un pèse sur sa mère, Hélène Carrère d'Encausse qui refuse d'en parler; Emmanuel Carère, lui, a besoin de s'exprimer sur ce sujet et il a choisi de le faire par le biais de ce livre, malgré l'opposition de sa mère.

On obtient un livre très personnel mais fort intéressant, mêlant l'aspect journalistique lorsqu'il évoque ses séjours à Kotelnitch, ville grise de Russie et l'aspect personnel: sa famille, bien qu'il n'en fasse pas étalage et la relation tumultueuse qu'il vit avec Sophie, une jeune femme qu'il aime éperdument et qu'il méprise tout à la fois car ils ne sont pas du même milieu social.

J'aime énormément la façon d'écrire d'Emmanuel Carrère qui, je trouve, possède un véritable talent d'écrivain. Il sait créer une ambiance, assembler les mots pour en faire des phrases stylisées mais pas pompeuses. En cela donc, j'ai vraiment beaucoup aimé Un roman russe. J'ai moins aimé les quelques scènes sexuelles, notamment celle qui accueille le lecteur, et qui n'ont à mon sens peu d'intérêt.
Je m'attendais à un réglement en règle contre sa mère, il n'en est rien: Emmanuel Carrère a tenté de comprendre sa réaction, sans la juger et pensant l'aider à surmonter son "secret". J'ai été touchée par ça, tout comme par les personnes rencontrées à Kotelnitch.
Emmanuel Carrère, lui, ne m'a pas touchée;il est certes talentueux mais aussi égoïste, méprisant, imbu de sa personne même s'il est assailli de doutes. Bref, un homme imbuvable, et il ne s'en cache pas spécialement..

L'ont lu avant moi: Jules,Laure, Sylire, Chatperlipopette,Le Bibliomane,Moustafette (je crois qu'elle ne l'a pas terminé), [Caro]line...

12 commentaires:

moustafette a dit…

Si si, je l'ai terminé malgré ce personnage très antipathique. C'est mon article que j'ai eu du mal à faire, tant j'étais partagée, je devais le compléter après avoir laissé décanter, et puis je ne l'ai pas fait.
C'est un bon roman mais très dérangeant. En tout cas il éclaire bien les livres précédents de l'auteur et leurs côtés morbides, et ils contiennent tous les démons que l'on retrouve dans celui-ci.
Je trouve finalement qu'EC a bien réussi à endosser le costume de ce grand-père, c'est un moindre mal par rapport au sort qu'à choisi son cousin...
Ce livre fait le bonheur des psy !

InColdBlog a dit…

J'ai lu ce roman il y a plusieurs mois maintenant (il avait déjà patienté plusieurs mois dans ma PAL) et je n'ai toujours pas rédigé de billet car je crois que je n'ai pas fini de le décanter... Je le laisse donc faire son chemin.

florinette a dit…

Je n'ai lu qu'un seul livre de cet auteur "La moustache" qui m'avait beaucoup marquée par l'étrangeté de l'histoire. Je pense réitérer l'expérience, mais je ne sais pas si je le ferais avec ce livre...

sylire a dit…

C'est un livre qui interpelle et qui bouscule et c'est en cela que je l'ai aimé. D'accord avec toi sur "l'in-intérêt" des scènes sexuelles. Un peu comme pour Incoldblog et Moustafette, il a mis du temps à décanter dans ma petite tête.

poindron a dit…

Message de Éric Poindron

au sujet de :

L’ETRANGE QUESTIONNAIRE

Chers ami(e)s, lecteurs, écrivains ou non, cher tous…

Voilà un petit questionnaire que je me suis amusé à imaginer. Il ne s’agit pas d’un test psychologique ni d’une grille de recrutement savamment imaginée par des cerveaux tortueux ou torturés. Ce sont seulement des questions ouvertes destinées à nourrir un peu de romanesque. C’est une espèce de “cadavre exquis” qui peut mener quelque part…

Les réponses reçus ont été souvent surprenantes et formidables, étranges et bien plus…

Il est toujours curieux de rencontrer l’autre, surtout lorsqu’il répond comme vous ou possède une bibliothèque presque identique…

Le principe est assez simple : il suffit de répondre à chaque question en une minute au maximum. Soixante questions, donc une heure.

Toutefois ne regardez pas votre montre à chaque question : laissez l’écriture définir le temps.

N.B. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous présenter - sous la forme de votre choix - en quelques lignes. N’hésitez pas non plus à mettre votre adresse ou vos blogs et sites afin de tisser d’autres toiles…

Enfin, vous pouvez aussi envoyer l’étrange questionnaire à vos amis, ils sont les bienvenus.

Pour en savoir plus, découvrez “L’Étrange Questionnaire” sur Le Cabinet de Curioistés d’Éric Poindron :

http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites/

Gachucha a dit…

C'est un livre que je souhaitais vraiment lire car j'ai un grand souvenir de lecture de La Classe de neige, mais après certains articles (dont celui de Moustafette) j'hésitais. Et après avoir lu le tien, j'hésite toujours...

Anonyme a dit…

moi ça me branche toujours très moyennement...
philippe loisirs les bons plans

Sophie a dit…

Philippe: pas la peine de te forcer; si ça ne te tente pas, lis autre chose, il y a tant à lire!

Gachucha:je pense que ce livre, on plonge dedans rapidement ou pas, donc tu peux le commencer et voir ce que ça donne.

Moustafette: ah, ben tu vois, je trouve ton avis plus mitigé que sur ton blog.

Florinette:esaaye peut-être plutôt un autre roman plutôt que ce document.

Sylire et Incoldblog: c'est vrai que c'est bien le genre de livres qui a besoin de décanter avant de pouvoir en parler.

Eric: j'ai lu plusieurs questionnaires sur divers blogs; je doute m'y plier, car cela me semble trop long et en ce moment, je ne crois pas pouvoir trouver le temps; mais c'est une idée sympathique.

Lou a dit…

Je l'ai vu récemment sur un autre blog. Je l'avais emprunté dans mon entreprise pendant mon dernier stage mais j'avais abandonné, rebutée par les premières lignes dont le style aussi bien que le contenu ne me tentaient finalement pas du tout. J'ai pourtant lu bien des critiques positives, donc peut-être que je retenterai le coup un jour.

BenoitD a dit…

Excellent roman dérangeant avec un personnage exécrable.
Mais le texte est sublime et ça tient le lecteur enhaleine jusqu'au bout. Mais il a effectivement besoin d'un psy...

Joelle a dit…

De cet auteur, je n'ai lu que "L'adversaire" mais ce titre ne me tente pas vraiment à cause du personnage peu agréable ! Mais vu la divergence des avis dessus, ma curiosité est quand même piquée :)

Sophie a dit…

Joelle: je comprends que tu sois curieuse car ce livre est assez déroutant! passionnant et dérangeant à la fois.