lundi 7 janvier 2008

La fête du premier de tout-Jorn RIEL


Ceci est le dernier tome d'une trilogie intitulée La Maison de mes pères . Et comme c'est ma spécialité, j'ai commencé la trilogie par la fin!Mais comme il me fallait lire un roman de Riel dans le cadre du club de lecture des bloggeuses et que je ne possédais pas La vierge froide, je me suis rabattue sur ce roman, qu'on m'a prêté. Depuis, j'ai reçu un autre Riel grâce au swap. Bref, je m'égare...

Donc dans ce troisième tome, Agojaraq, jeune Eskimo, revient sur ses terres natales après avoir passé une année en Angleterre. L'adaptation à la vie "civilisée" a visiblement été épique et Ago semble ravi de retrouver sa famille. Il rend visite à tous ses amis et proches sur la route du retour, car il n'y a pas de voiture là-bas: Ago marche, longtemps, dans le froid et la neige.
Peu de temps après son retour, un commerçant le charge d'une mission: se rendre au Nord du pays afin de développer son commerce; c'est le rêve d'Ago de voyager jusqu'au nord du nord, mais il ne souhaite pas y aller seul. On lui déniche un compatriote, ou plutôt une compatriote, en la personne d'Aka, jeune et jolie Eskimo.

Voilà pour le pitch, très résumé car il m'est forcément difficile d'entrer dans les détails alors que je ne fais connaissance avec les faits et les personnages qu'au dernier tome. Surtout que les personnages sont nombreux et éclectiques: des Eskimos, des Occidentaux qui se sont établis au pays du froid, un prêtre quelque peu original, une ex-prostituée soi-disant repentie...

Ce roman est très court, je dirais même, trop court. Je suis souvent restée sur ma faim, Jorn Riel ne creusant pas assez les faits (enfin, à mon humble avis), alors qu'il y aurait eu matière à écrire un roman passionnant et foisonnant, à la fois drôle et émouvant, rude comme le froid polaire et tendre comme les blousons en peau de phoque.
J'ai été, par exemple, particulièrement frustrée car on n'a qu'une esquisse du rêve du fameux prêtre: il veut construire des temples, oui mais pas n'importe quels temples (je n'en dis pas plus); or moi, j'aurais aimé savoir si ce projet aboutissait,et là, j'aurais ri j'en suis sûre. Car ce roman contient des passages amusants, car il leur en arrive des aventures bizarres à tous ces Eskimos et hommes Blancs du Grand Nord!

Malgré la frustration, j'ai passé un joli moment alors que moi, le grand froid, je n'aime pas particulièrement. Et j'ai eu un vrai attendrissement, proche du coup de coeur, pour un passage tout en naïveté mais bien plus profond qu'il n'y paraît: lorsqu'Ago explique à ses compatriotes que les personnes qu'il a rencontrées, Blanches, se considèrent supérieures aux Rouges qui elles-même se disent supérieures aux Jaunes...Une jolie explication de ce qu'est le racisme et un appel déguisé à l'égalité.

10 commentaires:

florinette a dit…

Je ne le connaissais pas celui-là, il faut dire qu'il en a écrit tellement qu'il est bien difficile de tout lire !! ;-)

sylvie a dit…

Plusieurs ont lu autre chose de Riel que la vierge froide et je trouve cela très chouette. Cela permet de se faire une idée de son oeuvre de façon générale.

nina a dit…

Je ne connais pas cette trilogie je l'ai noté car j'ai envie de lire d'autres titres de cet auteur j'ai beaucoup apprécié "la vierge froide"

JULES a dit…

C'est vrai que ces romans sont souvent courts... D'un autre côté ça nous permet de faire le tour de son oeuvre sans hypothéquer 4 ans de lecture!! Bon, je dois m'y mettre...

Thracinee a dit…

Ce commentaire m'a donné envie de lire ce roman, merci !

flo a dit…

Je n'ai pas été emballée plus que ça par "la vierge froide" mais celui là pourquoi pas !

solsol a dit…

Salut Sophie,
intéressant un Riel qui ne soit pas un ensemble de nouvelles reliées entre elles... 9a m'attire. Mais ça attendra que j'aie moins froid. L'idée de lire un roman frigorifiant me glace...

Flo a dit…

Je trouve ça formidable ta propension à lire les séries dans l'ordre inverse ou presque :D
Toujours pas attaqué Indridason finalement :(( Au pire, je l'embarque pour les vacances de février !

yueyin a dit…

Je ne crois pas avoir encore entendu parler de ce roman, une trilogie dis-tu ? ça pourrait être interessant même si effectivement Riel à tendance à un peu esquisser ses histoires (du moins c'est l'impression que j'en ai, je n'en ai pas encore lu tant que ça :-))

Sophie a dit…

Flo: étant une fois de plus complètement à côté de la plaque, je crois bien avoir répondu à ton commentaire sur ton blog!!!
Je disais donc que je t'ai initiée également aux séries dans le désordre et j'initie également mes swappés!