mercredi 16 janvier 2008

Marley et moi-John GROGAN

Je n'ai pas pu! Impossible de terminer ce bouquin qui, dit-on a été vendu à plus de 8 millions d'exemplaires dans le monde!Et je veux bien croire à un tel succès car même au fin fond de l'Australie, il était en vitrine des librairies. Alors, autant le dire, je me suis laissée berner par le marketing et par mon amour pour les animaux.

M. et Mme Grogan, très amoureux voudraient bien avoir un enfant mais ils ont un peu peur de ne pas y arriver; alors pour s'habituer à la vie avec un enfant, ils décident d'adopter un chiot, un labrador beige. Ainsi, pensent-ils, ils sauront davantage s'occuper de leur vrai enfant quand il sera là. Déjà là, ça peut choquer certains, moi non, j'avais même trouvé l'idée rigolote. Pas de bol pour les Grogan, ils sont tombés sur un chien visiblement retardé mentalement mais terriblement attachant.Rapidement, la famille s'agrandit pour de vrai: un puis deux puis trois enfants viennent égayer le foyer; et Marley le chien est toujours là, qui assiste à tous les évènements familiaux et professionnels de ses maîtres.

J'avais donc aimé l'idée, d'autant que cette histoire, racontée sous forme de chroniques, est réelle: Marley a bien existé, il y a même des photos de lui. Il est très gentil ce chien, on a envie de le rencontrer, mais seul, sans son maître qui est affligé d'une plume de collégien. A moins que ce soit la traductrice qui soit particulièrement mauvaise, mais à ce niveau-là, j'en doute.
Bref, les tentatives d'humour tombent systématiquement à plat, car d'un niveau d'un jeune enfant; quand c'est son propre enfant qui fait un trait d'humour, ça amuse, quand cela vient d'un journaliste-chroniqueur, c'est beaucoup moins drôle.
Et le style, holala, le style! C'est une succession de phrases descriptives, essentiellement au passé simple; et je vous jure que lire une histoire somme toute banale, pleine de "nous allâmes", c'est lourd, très lourd. On ne nous épargne pas non plus les métaphores à deux balles (oui je n'ai pas trouvé d'autre expression plus jolie, désolée) du genre "le nouvel être qui grandissait dans son ventre [le ventre de Mme Grogan]", une accumulation d'adverbes sans interêt: "tout en continuant à chercher paresseusement une nouvelle maison à Marley...", le tout parsemé de quelques termes pseudo-intellectuels (du genre "quelque chose de dickensien"). Tout le long de ma lecture (plus de 300 pages tout de même sur les 417), j'avais l'impression de lire une très longue rédaction de collégien, certes assez doué pour un adolescent, mais pas pour un adulte vivant de sa plume.

Souhaitant terminer ce livre, uniquement par respect pour ce pauvre Marley, j'avais décidé de n'en lire qu'un chapitre ou deux de temps en temps; peine perdue, j'ai abandonné.

Quelques passages pour vous retirer toute envie de vous précipiter sur Marley:
"Lorsque Marley commença à avoir des callosités sur les articulations des pattes, je craignis qu'il eût attrapé quelque maladie de peau rare et contagieuse. Décontracté, le Dr Jay m'expliqué qu'il s'agissait de simples cals dus au fait que Marley était souvent étendu sur le sol dur."
J'en sais maintenant un peu plus sur les callosités canines.

"Nous mîmes les pesticides et produits nocifs en lieu sûr, évitâmes de prendre la route."
"Nous eûmes beau la chercher partout elle avait disparu sans laisser de traces."
Et vous évitâtes de lire ce livre, j'insiste.

49 commentaires:

Wictoria a dit…

en tout cas j'ai bien ri de ton billet, au moins sache que tu n'as perdu ton temps :)

InColdBlog a dit…

Dommage, car au vu de la couverture, j'aurais très vite craqué :)

Katell a dit…

pareil côté couverture ;-)
Merci Sophie de nous faire faire des économies de temps de d'euros :-D

Karine a dit…

Je vais donc évitâter!!! Ton billet m'a vraiment fait rigoler!!! Merci du tuyau!!

Sophie a dit…

InColdBlog et Katell: ah ah! je vois que vous seriez tombés dans le panneau vous aussi; c'est vrai qu'il est craquant ce Marley.

Wictoria et Karine: au moins je vous aurai fait rire c'est déjà ça!

Si jamais quelqu'un est tenté malgré mes avertissement, je peux le lui prêter car il n'est pas à la poubelle.

Choupynette a dit…

J'ai ri en lisant ton billet!!!! Merci,car j'aurais bien pu craquer!

Madeleine a dit…

Ohhhhhhh, je viens de l'acheter en Anglais (J'habite les Etats-Unis), J'adore les chiens, j'aie vue la couverture et cela me rappelait de mon petit chou Oliver, un Jack-Russell, une race de chien qui desobeissent a chaque tour ;).

J'aimerais vous ajouter a mon Blog, il m'est tres interessant, mon frere passe beaucoup de temps a Taiti. Si c'est ok avec vous.

Sophie a dit…

Madeleine: pas de problème à ce que vous m'ajoutiez, au contraire.
Je suis très intéressée par votre avis car il est tout à fait possible que la version originale soit bien meilleure que la version traduite.

Dionne&Eden a dit…

Mince c'est marrant j'ai adoré le livre et je l'ai trouvé vraiment drôle.
Bon évidemment ayant un QI de poulpe mort c'est facile de me faire rire avec ce genre d'histoire. J'ai simplement adoré l'histoire d'un tel chien, impossible de ne pas m'y attacher.

Par contre je suis d'accord avec les "nous allâmes" et compagnie, super chiant, ça fait limite irréel, enfin je me suis revue en cours de français y'a 10 ans. Peut-être un problème de traduction. Et aussi mon autre souci, c'est pas très clair de se situer dans le temps, avec les "quelques semaines plus tard" et ensuite on revient plusieurs jours avant ces fameuses "semaines plus tard", mouais...

Bref, c'est peut-être pas de la hate littérature (pourquoi je dis peut-être...) mais j'ai adoré quand même!

Sophie a dit…

Dionne&eden: ah, c'est bien d'avoir un avis positif!
Mais moi aussi je me suis attachée à ce chien, tellement gentil et maladroit.
Effectivement, les repères de temps sont peu clairs.

Anonyme a dit…

en tout cas ,j'ai adoré !!je viens de perdre mon jerry il y a 1 mois et cet auteur m'a fait revivre les 14 années passées avec mon labrador.seules les personnes ayant vécues avec un chien peuvent ignorer le style un peu "simplet" d'écriture et pour toutes celles qui souhaitent se replonger dans cette amitié sans trahison je le conseil.

Anonyme a dit…

Me concernant, j'aime ce livre, j'ais moi même un Labrador et je retrouve beaucoup de mon chien dans ce livre.
Je pense que pour le lire et l'apprécier il faut être propriètaire de ce genre de chien, il ne suffit pas tout simplement d'être une amoureuse des animaux.
Moi je le conseille aux personnes qui ont ou qui ont eu un LABRADOR.

Anonyme a dit…

Moi j'ai pas de labrador mais un bon gros chien tel que marley, c vrai que c pas de la haute littérature mais ça détend!!et puis si c t un si mauvais livre que ça, pourquoi en ferait il un film...?

Sophie a dit…

Les anonymes: s'il faut avoir tel animal précis pour apprécier n livre parlant de cet animal, on n'est pas rendu!
J'aime les animaux, j'aime les hommes; à partir du moment où un livre est bien écrit, qu'un auteur a du talent, tout m'intéresse!

Ce livre est adapté au cinéma parce qu'il a eu du succès, je pense que de nos jours, ce n'est plus forcément le talent qui compte mais le marketing et ce qui est susceptible de rapporter de l'argent.

Joelle a dit…

Oh la la, dire qu'il est dans ma PAL !!! mdr !!! Je me rappelle que tu es venu sur mon blog me dire de le sortir de là vite fait et de m'en débarrasser (enfin, pas jusque là mais presque ! mdr !). Bah, je verrai bien jusqu'où je serai capable d'aller ;) En attendant, j'ai bien ri à la lecture de ton billet (comme quoi, voilà au moins un aspect positif du livre !)

Sophie a dit…

Joelle: tu as peut-être remarqué en lisant les commentaires que ce livre a beaucoup d'admirateurs; alors qui sait, peut-être que tu aimeras (mais ça m'étonnerait, à moins que tu arrives à faire abstraction du style désespérément plat).

Catherine a dit…

Dans la vie, il n'y a pas que la "haute" littérature!

"Marley et moi" était, selon moi, un excellent bouquin, rempli d'humour et tellement de situations rocambolesques, que je n'ai pu qu'adorer ce livre, j'ai ris et j'ai même pleuré et je n'en suis aucunement gênée! Un leçon de vie pour les humains coincés.

Sophie a dit…

Catherine: oh mais il n'y a pas que la grande littérature dans la vie effectivement; d'ailleurs si tu as pris le temps de regarder mon blog, je ne lis pas que des romans obscurs.
Il n'y a aucune gêne à avoir si tu as aimé ce livre,moi je ne l'ai pas aimé. Peut-être parce que je fais partie de ces humains coincés dont tu parles...

Anonyme a dit…

je ne suis pas d'accord avec vous, j'ai adoré ce livre. il est très bien écrit avec bcp d'humour. bien sur ce n'est pas de la grande littérature mais ce n'est pas ce qu'on lui demande, ce n'est pas du zola . c'est un livre drôle et émouvant. mais pour l'aimer il faut peut être aimé les animaux. vous n'aimez peut être pas les animaux! mes collègues ont égalament aimés. ce n'est pas une perte de tps, il est très bien. bien sur ceux qui n'aiment pas les chiens il faut s'abstenir mais quel dommage.

Sophie a dit…

Anonyme (c'est si dificle que ça de donner son prénom?):"Alors, autant le dire, je me suis laissée berner par le marketing et par mon amour pour les animaux." Voilà ce que j'ai écrit dans ma critique. J'adore les animaux!

Anonyme a dit…

je n'ai pas peur de donner mon nom mais je n'ai pas envie de m'inscrire sur se site. j'ai eu envi de vous répondre car moi j'ai aimé ce livre. de donner mon avis. je m'appel naomy. je n'ai pas craquer sur le marketing mais sur le chien et l'être humain, le comportement entre le chien et les hommes. mais bon chacun ses goûts. moi j'ai aimé. et mes collègues aussi.
@+

Anonyme a dit…

Je me nomme Edith et j'ai adoré ce bouquin. Je n'ai pas peur de le dire. J'ai eue l'impression que c'était mon histoire. Je suis moi-même propriétaire d'un labrador (le mien est brun) et ce livre aurait pu s'appeler Fleur et moi. J'ai bien ris tout le long de ma lecture et j'ai aussi pleurer. Bref je l'ai adoré.

Sophie a dit…

Bonjour Edith. Je te rassure, il n'y a aucun mal à dire que tu as aimé, même adoré, ce livre!
Je comprends que les personnes qui possèdent un labrador soient touchés par ce livre, il suffit de le dire gentiment (même si effectivement je n'ai pas été très gentille dans ma critique), ce que tu fais.Donc tout va bien.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je me nomme Frédérique. Effectivement, comme d'autres avant moi, je vous trouve bien dure avec ce livre, même si je reconnais que la conjugaison employée n'est pas des plus agréable.
Personnellement, je l'ai beaucoup aimé. C'est un livre sans prétention sur le quotidien d'une famille avec un labrador débordant d'énergie. C'est criant de vérité, j'ai le même chien à la maison et c'est peut-être la raison de mon attendrissement. Mais, c'est un livre que je recommande autour de moi à tous les amoureux de "bons gros chiens énergiques", pas à ceux qui "aiment les animaux" mais aux vrais passionnés. John Grogan est journaliste pas écrivain, d'où le style d'écriture, sans doute, de ce livre.

Anonyme a dit…

bonjour
J'ai adoré ce livre. Ce n'est pas un essai philosophique, quoique...........
pour qui aime les animaux et les retriever en particuliers cette chronique est un "pur reflet" (ce terme va-t-il plaire à certaine?) de tous les sentiments qui peuvent nous attacher à nos "petites" bêtes. Tout à fait d'accord avec Catherine.
Merci à Marley et son maître , j'ai passé un très agréable moment , avec mes kleenex à la fin. Eh oui, et je n'ai pas honte de le dire.
Marie-Françoise

julie a dit…

Bonjour,
j'ai lus ce livre avec beaucoup d'attachement à ce chien.Surtout la mort de Marley m'a touché. Il m'a rappelée la mort de ma chienne avec qui j'ai vécu 13 années de pure bonheur.
Conclusion ,j'ai adoré ce livre.
Aurevoir.

ps:je ne veut pas critiquer votre commmentaire,chacun ses avis.

Sophie a dit…

Julie: aucun problème! Vous pouvez être contre mon avis et le vôtre est très sympathique.

liliba a dit…

ah j'avais failli l'acheter et puis je ne sais pas je l'ai reposé au dernier moment... je le prendrais peut-être plus tard à la biblio pour me faire une idée, mais en attendant, j'ai tellement de livres qui me tendent les bras que je ne suis pas triste !

Joëlle a dit…

J'ai lu la version italienne car j'habite en Italie... J'ai adoré et moi aussi ayant deux labradors, j'ai retrouvé mes chiens. Je voulais offrir la version française à ma famille... Je pense d'après votre commentaire qu'il y a effectivement un problème de traduction. L'auteur étant journaliste a peut-être utilisé des tournures très spécifiques et un peu difficiles à rendre dans d'autres langues. On le sent un peu en italien, mais on évite par ex le poids du passé simple. J'aimerais avoir l'avis de personnes l'ayant lu en v.o.
En tous cas j'ai trouvé le livre super!

Didy a dit…

Je ne suis pas d'accord avec ton billet... mais les gouts et les couleurs ne se partagent pas.
Bien que se ne soit pas de la grande litterature, c'est un bouquin qui est attachant pour ma part. Serieusement je l'ai lu en même pas deux semaines... Et c'est sans parler de la fin qui vous arrache le coeur... Non franchement c'est un bouquin que je me suis régalée à lire et que je relirais surement avec un grand plaisir

Lili a dit…

Je suis traductrice et je n'arrive pas à lire les livres d'auteurs anglais traduits par d'autres: des fois, les éditeurs français sont couillons dans le choix de leurs traducteurs. A ne pas vouloir payer le juste prix, ils récoltent n'importe quoi et se foutent de la g***** du lecteur. Ici, la traduction (ce que tu en rapportes) est désastreuse et c'est très décevant parce que la version originale -que je viens de finir- est excellente. En outre, j'ai un golden (qu'on va euthanasier tout à l'heure, il a 14ans, coeurs brisés mais bon, on passe) et je peux te dire que je retrouve le retriever dans toute sa/ses dimension(s): peur du tonnerre etc.
Si tu connais l'anglais, refais un essai. Ca n'a RIEN A VOIR. Cela dit, on est d'accord, ce n'est pas du brain storming. Mais j'ai bien ri (fous-rires même) et j'ai aussi pleuré à la fin puisque toute histoire d'animal familier se termine de la même façon. Ben oui, ils ne vivent pas longtemps...
Je vais lire ton blog un peu plus en profondeur, mais sur ce bouquin, il me fallait réagir...
Amitiés,
Lili

Sophie a dit…

Lili: merci pour ce commentaire. Si j'ai l'occasion, je m'achèterai peut-être ce livre en anglais; ça me prendra du temps pour le lire mais j'y prendrai peut-être du plaisir.

Pensée pour toi et ton chien, c'est triste.

virginie a dit…

ce livre est génial et seul les personnes qui aiment vraiment les animaux et qui ont un coeur et non une machine a la place peuvent avoir aimer ce livre. j'ai 4 chiens +2 chats+cochons d'inde + poules +pigeons et je préfère vivre avec des bons animaux plutot qu'avec des critiques de personnes qui n'aiment pas une lecture qui fait du bien...

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai lu ce livre et je peux vous dire que j'ai ADORE.
James Grogan a merveilleusement bien réussit à nous transmettre les sentiments qu'il avait pour son drôle de chien. Je me suis vraiment attachée à ce Marley qui enchîne bêtises sur catastrophe mais qui reste tout de même si attendrissant.
Sophie, je suis exténuée par ce que vous dîtes sur le style de ce livre vous le dîtes "désespéremment plat". Moi au contraire je le conseillerai, mais pas à des personnes comme vous qui prétendent aimer les animaux, mais à des gens qui sont vraiment passionnés d'animaux.
ABSOLUMENT A LIRE

marie a dit…

Faux, faux, faux, et archi faux! Ce livre est magnifique, je ne l'ai pas trouvé lourd du tout, au contraire c'était un vrai plaisir de s'y plonger, j'ai ri, j'ai pleuré (c'est pourtant très rare devant un bouquin pour ma part).Je crois qu'il faut juste apprendre à apprécier les choses simples Mme...

Anonyme a dit…

d'accord avec toi Marie,j'ai adoré ce livre du debut a la fin,il m'as fait rire et pleuré,j'espere en tout cas que le film ne me decevra pas.

Anonyme a dit…

et c'est vrai que d'avoir eu un labrador ou un chien de la famille du retriever nous aide a mieux apprecier ce livre,moi meme ayant un golden qui a fait plusieurs betises étant plus petite(meme si c'est loin d'etre les betises de marley)ce livre me rappeler ma fifille dans son adolescence.

Anonyme a dit…

Dommage pour toi, car ce livre est super, il est leger, plein d'humour, de joies et de tristesse. Je l'ai dévorée en 1 journée!!!! Et franchement je le recommande, malgré les avis divers!!! A chacun de faire sa propre oppinion et surtout n'ecoutez pas trop les betises que l'on vous raconte.

Anonyme a dit…

J'ai lu le bouquin il y a un an, j'avais adoré!
Je sors de la salle de ciné et encore une fois, j'ai été profondément émue par celui-ci!

Sophie a dit…

J'iamgine que ce film va passer par chez moi, et bien je crois que je vais y aller, parce que j'aime Jennifer Aniston.

Anonyme a dit…

Franchement ayant lu le livre en Anglais je ne me risquerai pas à aller le voir le film... Pourtant j'aime aussi beaucoup J Aniston.
Les résumés que j'en est lu annoncent d'ors et déjà une pâle parodie du livre. Ils sembleraient que les scenaristes se soient bien fait plaisir encore une fois...
Par contre je viens juste de finir le bouquin et je trouvre votre commentaire assez dur. Pour la conjuguaison je ne sais pas vu que j'ai préféré comme souvent la version originale. Ca évite bien des déconvenues! Pour le style, il convient d'avoir du recul. L'auteur est un journaliste chroniqueur et son livre est bati comme tel. Donc il ne faut pas s'attendre à de la prose soutenue et enlevée... Ce qui explique aussi le temps utilisé et je pense bien mal traduit.
Quand à l'histoire, tous les possesseurs de chien se reconnaitront un peu et surtout reconnaitront leur chien. ;o)

Sophie a dit…

Marley et moi passait dans l'avion, mais en anglais; je ne suis pas assez forte dans cette langue pour suivre un film entier. Je le verrai donc en DVD.

ladymaybe450 a dit…

Je viens de finir ce livre, il se lit très facilement. Le style et le vocabulaire sont tout à fait accessibles et ne posent aucun problèmes. L'histoire, pourtant pas très originale est bien traitée . Je l'ai beaucoup aimé et le fait qu'on s'y exprime correctement ne m'a nullement gênée . Il en faut pour tous les goûts...mais au nombre d'exemplaires vendus, ça me rassure; il y a encore des gens qui savent écrire et d'autres.....qui savent lire.

Sophie a dit…

JE crois qu'un nombre d'exemplaires vendus important n'est pas toujours un gage de qualité et de talent.

Anonyme a dit…

Je viens de le terminer. j'ai lu attentivement ta critique et je dois dire que je suis surprise. Après tout si le style n'est pas rechercher, peut-être est-ce parce que ce n'est rien de plus qu'un émouvant témoignage?

J'ai vu Marley et moi au cinéma. Puis j'ai acheter le livre. Le résultat est toujours le même, même si j'ai vraiment préféré le livre: j'ai ri, pleuré, souri, me suis inquiété. Ce livre m'a rappelé les deux chiens que j'ai perdu, et ça m'a fait beaucoup de bien. John Grogan détient l'admirable talent de faire vibrer son lecteur.

Je sais que ça peut paraître stupide de dire tout ça, comme si je cherchais juste à te convaincre. En fait l'idée est très loin de ça: sincèrement, ne pas aimer un livre, je pense que c'est une question d'affinité littéraire. On ne peut pas forcément aimer ce qu'on lit. Ce n'est pas une question de 'savoir bien lire" comme j'ai pu lire dans un des commentaires. Mais de là à le déconseiller à la lecture, je pense que c'est un peu culotté. "Marley et moi" est un très bon livre, qui détend: ce n'est pas Voltaire, ni même Dickens, mais c'est un très bon livre, que l'on aime ou pas.

Je ne me permettrais jamais de conseiller ou déconseiller un livre dans la mesure où je ne suis pas auteur moi même ni critique littéraire, et donc pas habilité à le faire.

Encore une fois, j'ai trouvé ce livre génial, et c'est vraiment dommage qu'il n'aie pas réussi à te toucher aussi.

Anonyme a dit…

Bonsoir, personellement j'ai bien aimé ce livre, il m'a touché. Bon oui c'est vrai ce n'est pas de la grande litterature hein! La au moin on est d'accord y a mieux. Mais c'est assez comique et trés attendrissant.

J'adore lire et j'ai quelque auteur favoris comme Maupassant, Zola, Amelie Nothomb ou encore Douglas kennedy.

Et j'avou j'ai aussi craqué parceque la couverture est super mignone et que tout le monde parlait de ce bouquin, donc c'est vrai je me suis laissé tenter. =)

Anonyme a dit…

Suite à la lecture de ton billet je ne peux que penser que la critique est facile quand on ne se donne pas la peine de lire le livre en version originale.
Néanmoins chacun est libre d'avoir son avis et je te souhaite donc une bonne continuation dans tes lectures.

Sophie a dit…

Anonyme: de un, quand on critique, on peut aussi donner son nom, c'est plus courageux.

De 2, tout le monde ne peut aps lire en version original.

Orane a dit…

J'ai regardé le film Marley et moi, et je voulais savoir si le chien était vraiment mort, ou non . Pour ceux qui ont juste lu le livre et qui n'ont pas réussi a le finir ( trop lassant ) , vous préférerez surement le film . Très drôle au début, et vraiment émouvant à la fin ! Enfin, pour les sentimentales ... comme moi ( qui a dit que j'avais pleuré comme une madeleine ? Bon, ok c'est vrai ! )
Vous vous ferez une idée personnelle ;)

PS : J'ai lu ton billet Sophie, plein d'humour, j'adore =)